Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
CAMISON PRADES, José
Né à Castellon de la Plana - fusillé en 1947 (?) - Cheminot - FAI - CNT - Madrid (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 23 mars 2007
dernière modification le 22 mars 2014

par R.D.
logo imprimer

En 1931 José Camison Prades , militant de la CNT du quartier de Puenete de Vallecas (Madrid), avait été l’un des fondateurs de la Fédération nationale de l’Industrie ferroviaire (FNIF) où il sera membre du Comité National et du Comité de la Sous Section du Nord à Madrid. Lors de la grève de décembre 1932 il avait été chargé de s’emparer de l’usine de Gaz de Las Peñuelas. Membre du groupe anarchiste du quartier Puente de Toledo, avec l’accord de la FL de Madrid, il était entré dans les services auxiliaires de police organisés par les compagnies ferroviaires dans le seul but de récupérer un mousqueton : il démissionnait officiellement de la CNT (lettre à publiée dans Cultura Ferroviaria), mais la Guardia Civil de Peñuelas refusait qu’il soit doté d’un armement. José décidait alors d’arréter la comédie et en février 1936 les journaux CNT et Cultura Ferroviaria révélaient l’histoire et le réhabilitaient.

En juillet 1936 il participait à l’assaut de la caserne de La Montaña dont il sortait avec une douzaine de fusils pour le Comité de Défense. Membre du Comité de Défense du Ministère de la Guerre, il était ensuite envoyé à Aranjuez comme Commissaire du Corp d’Armée commandé par le lieutenant colonel Ricardo Burillo Stholle, poste où il sera ensuite remplacé par un communiste. Il fut également le président de l’Ateneo rationaliste de Castellon.

Arrêté en 1942, sans doute sur dénonciation, il était accusé d’avoir fourni à de jeunes camarades des armes et de l’argent pour abattre le capitaine de la Guardia Civil Ricardo Doval (un des responsables de la répression d’octobre 1934 aux Asturies). Condamné à mort il était fusillé à la prison de Carabanchel en 1947 (?).

P.S. :

Sources : M. Iñiguez "Enciclopedia...", op. cit. (dit qu’il a été fusillé en 1941) Espoir, Toulouse, 30 août 1975 (article de J.Pastor Sevilla "Era un anarquista")//


Dans la même rubrique

0 | 5

CANON IBANEZ, Federico « LUIS »
le 22 janvier 2017
par R.D.
CAMACHO, Antonio
le 12 août 2016
par R.D.
CAMPRUBI ARDERIU, Miguel
le 12 août 2016
par R.D.
CAMPO CAMPO, Antoliano “MAQUI”
le 28 février 2016
par R.D.
CAMPILLO MARTINEZ, Juan
le 3 août 2015
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2