Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
CALVO SAHUN, Sebastian
Né en Aragon - mort le 3 avril 1983 - Maçon ; employé de cinéma - MLE - CNT - Barcelone (Catalogne)
Article mis en ligne le 20 mars 2007
dernière modification le 13 septembre 2013

par R.D.
logo imprimer

Pendant la guerre civile Sebastián Calvo Sahún avait sans doute été milicien sur le front d’Aragon et en Catalogne. Passé en France à la fin de la guerre, il y participait à la résistance pendant l’occupation nazie. Il aurait participé à l’attaque d’une caserne de la Gestapo et organisé un réseau de passage entre la France et l’Espagne par les Pyrénées aragonaises en relation avec les services de renseignement alliés (Intelligence service). Il permettra le passage en Espagne de nombreux aviateurs alliés et de personnes persécutées par les nazis et utilisait le réseau pour ramener en France des militants évadés des prisons franquistes ou recherchés par la police. Décoré à la fin de la guerre, il lui sera proposé d’adopter la citoyenneté britannique.

Rentré en Espagne, il était arrêté en juin 1944 à Barcelone et torturé un mois avant d’être transféré à la prison Modelo. Selon Eliseo Bayo, il aurait été libéré lors d’un faux transfert organisé par les services secrets anglais.

En 1946 il était le secrétaire du syndicat CNT de la construction de Barcelone et président de la junte syndicale du bâtiment en faisant également parti du comité régional catalan de la CNT. Lors de la grande rafle de mai 1947 il était à nouveau arrêté.

En mai-juin 1949 il aurait participé à un projet d’attentat contre Franco monté par la Commission de défense et appelé plan Mil uno ce qui lui valut une nouvelle arrestation. En 1952 il travaillait comme employé au cinéma "California" de Barcelone et était membre du syndicat CNT des Spectacles. Dèbut janvier 1952 il avait été nommé trésorier du Comité régional de Catalogne de la CNT. Il était une nouvelle fois arrêté à Barcelone à l’automne 1952 lors de la chute du Comité national et traduit devant le conseil de guerre qui s’ouvrait à Madrid le 5 février 1954 contre dix neuf militants de la CNT dont Celedonio Pérez Bernardo, José Pardo Andrade Fariñas, Eduardo Jose Esteve Germen, Cipriano Damiano González, José Torremocha Arias, Juan Sana Magriña et Pedro Torremocha Avila. Il y était condamné à cinq ans de détention.

En 1966 il s’opposait à la multiplication des groupes confédéraux. Il acceptait plus tard de participer à la gestion de la Mairie de San Martin ce qui lui vaudra d’être tenu à l’écart par le mouvement.Il continuera de déployer une énorme activité associative.

Après la mort de Franco il a été l’un des fondateurs de la revue anarchiste Polemica (Barcelone). Sebastian Calvo Sahun est mort à Barcelone le 3 avril 1983.

P.S. :

Sources : E. Bayo "Los atentados contra Franco", Ed. Plaza & Janés, 1976// M. Iñiguez "Esbozo...", op. cit. // C. Damiano "La resistencia libertaria...", op. cit. // jugement du procès n°2752/52 du conseil de guerre tenu à Madrid le 5 février 1954// AIT-Servicio de prensa, Stockholm, n°8-9, octobre-novembre 1953//


Dans la même rubrique

0 | 5

CALATAYUD ARGENTE, Rafael
le 13 mars 2016
par R.D.
CALLAO CASANOVA, Manuel
le 31 mai 2015
par R.D.
« CACHARRERA, La », Josefina
le 21 janvier 2015
par R.D.
CALDARERA, Ramon
le 21 janvier 2015
par R.D.
CALVO, Daniel
le 7 juillet 2014
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2