Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
fusillé en mai 1947
BUENO SAVARO, Fernando « El CUATER » ; « JOSE »
Tueur d’abattoir - PCE - UGT - Groupe de Fernando BUENO SAVARO "El CUATER" - Malaga (Andalousie) & Madrid (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 1er mars 2007

par R.D.
logo imprimer

Après la guerre civile Fernando Bueno Savaro s’était réfugié d’abord en France, puis avait passé trois années à Saint Domingue. Il était ensuite au Mexique, puis en Argentine où, à Buenos Aires, il s’embarquait sur le "Monte Alaya" et débarquait le 7 janvier 1945 à Bilbao pour s’intégrer à la lutte clandestine.

Dès son arrivée à Madrid il était envoyé à Séville, puis à Malaga afin d’y contacter Ramón Vía Fernández qui, arrivé d’Oran fin novembre 1944, tentait d’organiser les groupes de guérilla de la région. Après avoir réussi à le contacter, Fernando Bueno Savaro El Cuater était arrêté lors d’un contrôle policier suite à une erreur dans ses faux papiers. Il restait dix mois en prison avant d’être libéré. Le parti lui demandait alors d’entrer en contact à Madrid avec son frère Manuel Bueno El Maquinista, machiniste sur la ligne de chemin de fer Madrid-Cáceres et qui rendait d’appréciables services à la guérilla de la région. C’est sa belle soeur qui le présentait à l’amie de Manuel Tabernero Antona Lyon responsable de la 12° Division de Gredos depuis la mort de Gerardo Donaro General Tito le 12 avril 1946. Manuel Tabernero le présentait ensuite à José Isasa Olaizola qui était arrivé d’Argentine à la fin de l’année 1943. Dans le camion d’un sympathisant, Fernando Bueno Savarro, Manuel Tabernero Antona et Feliciano Bejarano comme observateur politique, partaient pour Talavera de la Reina afin de contacter les guérillas. Du verger de Juan Aznar Garcia Tio Matapulgas, ils allaient jusqu’à Mijares où ils retrouvaient les guérilleros Cholón et Calvo qui les accompagnaient jusqu’à Villa del Prado. Au cours de la marche, Feliciano Bejarano se tordait la cheville et devait retourner à Madrid. Après quatre nuits de marche, ils parvenaient à entrer en contact avec Adolfo Lucas Reguilón qui refusa d’écouter les arguments de Fernando Bueno et de Manuel Tabernero, n’acceptant pas de reconnaitre leur mandat politique et disant déjà être en contact direct avec le gouvernement républicain en exil. Ne pouvant arriver à un accord, Manuel Tabernero envoyait alors Fernando Bueno à Madrid pour informer José Isasa sur l’attitude d’Adolfo Lucas. Immediatement José Isasa, Fernando Bueno et Feliciano Bejarano partaient pour Villa del Pardo où Teodoro Del Real Yañez, le lieutenant d’Adolfo Lucas les attendait et les ammenait à son campement. Pendant quatre jours ils allaient discuter avec Adolfo Lucas sans parvenir à lui faire accepter l’intégration de son groupe dans l’Agrupación. Finalement on parviendra à un compromis : Feliciano Bejarano restera auprès d’Adolfo Lucas "comme orientateur politique". Une fois ces discutions terminées et tandis que José Isasa retournait à Madrid, Fernando Bueno accompagnait Manuel Tabernero, José Llerandi Segura Julián, Cholón et Calvo à la Sierra de Gredos. Tandis que José Llerandi et Manuel Tabernero restaient cachés à Talavera de la Reina dans le verger du Tio Matapulgas, Fernando Bueno Savarro et Calvo partaient pour établir le contact avec Jesús Bayón González le responsable de la 12° Division de Gredos. Une fois le contact établi, Jesús Bayón se rendait à Talavera de la Reina où il acceptait d’être destitué de son commandement et d’être remplacé par Manuel Tabernero. Pendant ce temps, un certain nombre d’arrestations à Madrid allaient permettre de localiser le verger du Tio Matapulgas et le 12 septembre 1946 arrivaient à Talavera de la Reina des inspecteurs de la Brigade d’investigation criminelle qui arrétaient Tio Matapulgas et sa fille. Celle ci, après un interrogatoire poussé indiquait la cachette de José Llerandi située dans un jardin à un kilomètre du sien. En plus de Llerandi se trouvaient à ce moment dans cette cachette Jesús Bayón, Manuel Tabernero et Fernando Bueno. Lorsque la police arrivait les guérilleros ouvraient le feu et parvenaient à s’échapper. José Llerandi, considérant que le danger était passé, se rendait à la ferme du Tio Matapulgas où il était capturé par la police qui y avait tendu une souricière. Fernando Bueno parvenait à prendre un train près d’Alberche et gagnait Madrid. Quand à Jesús Bayón et Manuel Tabernero, ils étaient découverts et tués dans la battue organisée avec la Guardia Civil de Talavera de la Reina. La capture de José Llerandi permettait à la police d’arrêter à Talavera le 6 octobre 1946 José Isasa qui était alors remplacé par Pedro Sanz Prades Paco El Catalán, arrivé en Espagne en février 1945 et qui devait être le responsable de l’Etat-major d’une future Federación de Agrupaciónes Guerrilleras del Centro.

Dès son arrivée à Madrid, Fernando Bueno informait Pedro Sanz des évènements et celui-ci réorganisait immédiatement les groupes de guérilla. Les anciennes appellations de 1°, 2° et 5° Agrupaciones étaient abandonnées au profit de celles d’Agrupación d’Albacete, Agrupación de Ciudad Real, Agrupación de Extremadura. A la tête de celle de Ciudad Real il confirmait Manuel Guerreiro Gómez Julio qui disposait de vingt cinq hommes répartis en deux divisions. Pour celle d’Extremadura il nommait à sa tête Julio Navas Alonso Fabián qui comptait une quinzaine d’hommes. Quand à l’Agrupación de Gredos, c’est Fernando Bueno Savarro qui en était nommé responsable. Quand aux groupes urbains appelés grupos de caza de ciudad, Pedro Sanz mettait à leur tête Juan Sanz Pascual Felix. Il restait l’Agrupación Guadarrama dirigée par Adolfo Lucas Reguilón qui refusait toujours de se soumettre à l’autorité du parti.

Fernando Bueno arrivait à la Sierra de Gredos peu après que Comandante Luis Arribas qui avait remplacé provisoirement Manuel Tabernero ait été tué. Il réorganisait immédiatement les groupes pendant le mois de novembre et la nouvelle Agrupación de Gredos (appelée aussi 2° Agrupación de la Federación Guerrillera del Centro) était bientôt constituée : son responsable était Fernando Bueno Savaro El Cuater avec comme chef d’Etat-major Cholón, responsable à l’organisation Arruza, responsable de l’information Luna. Les treize guérilleros restant étant organisés en trois groupes :le 1er commandé par Lucero et comprenant Calvo, Alfonso et Rubio ; le 2ème commandé par Moreno comprenant Olivero, Antonio et Angel ; le 3ème et dernier groupe commandé par Hervas comprenait Bravo, Lunares, Alegre et Calatrava.

Le 25 janvier 1947 Fernando Bueno allait à Madrid pour se faire soigner d’une douleur gastrique. En son absence c’est Cholón qui prit le commandement de l’Agrupación. Fernando Bueno Savaro était arrêté à Madrid en février 1947 lors d’une vaste rafle déclenchée suite à deux attentats à la bombe commis le 14 février à Madrid et dans laquelle seront effectuées plus de cinquante détentions. Traduit devant un Conseil de guerre et condamné à mort Fernando Bueno Savaro El Cuater a été fusillé en mai 1947 au cimetière madrilène de Cuatro Vientos avec Pedro Sanz Prades, Andrés Nuñez Pablo, Angel Blázquez, Antonio Criado Cano et Anacleto Celada.

P.S. :

F. Aguado Sanchez "El maquis...", op. cit. // A. Ruiz Ayucar "El partido comunista...", op. cit. // S. Serrano "Maquis...", op. cit. // F. Moreno Gomez "La resistencia...", op. cit. // J. A. Romero Navas "Censo...", op. cit. //


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2