Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
BUEDO PACHECO, Fabian « JOAQUIN"
Né à las Pedroñeras (Cuenca) en 1919 - Paysan - PCE - Socuellanos (Ciudad Real) - Groupe de Sebastian MOYA MOYA "CHICHANGO" - Ciudad Real (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 1er mars 2007
dernière modification le 8 juin 2014

par R.D.
logo imprimer

Les deux frères Fabian et Fernando Buedo Pacheco étaient membres dès septembre 1945 du Comité d’Union Nationale organisé à Las Pedroñeras (Cuenca) par leur beau-frère Juan Haro El Moro. Ils ravaitaillaient et hébergeaient à l’occasion des guérilleros de la zone comme Sebastian Moya Moya Chichango et Antonio Moreno Manzano Lister. Après l’arrestation de leur beau-frère en mars 1946, Fabian Buedo Pacheco Joaquin et son frère Fernando Cavavegas, avaient gagné la sierra où ils furent membres du groupe de Sebastian Moya Moya Chichango de la 5è Agrupación de Cecilio Martin Borja Timochenko. Tous deux avaient gagné la Sierra suite à une immense rafle déclenchée en mars 1946 dans laquelle avaient été arrétés plus de quatre vingt paysans et habitants du village de Las Pedroñeras (Cuenca).

Le 9 octobre 1947, suite à l’attaque de la maison de Emiliano Espinosa à Tomelloso (Ciudad Real) où étaient cachés des guérilleros, Fabian Buedo Pacheco, bien que blessé au bras, parvenait à s’échapper tandis qu’étaient tués José Buedo Marqueño Modisto et Daniel López Delgado Zabala et qu’était capturé Francisco Gallardo Aguado Viejo.

Fabian Buedo Pacheco, son frère Fernando et Pedro Morales Martínez Cantinflas se rendaient aux autorités le 17 janvier 1948 à Socuéllanos (Ciudad Real). Tous trois étaient laissé en liberté dans le village pour servir d’appât à la capture ou à la reddition d’autres guérilleros. Personne se s’étant rendu ils étaient emprisonnés en mai 1948. Tous trois ont été traduits devant un conseil de guerre qui s’est réunit à Ciudad Real le 6 juillet 1949. Fabian Buedo Pacheco Joaquin a été condamné à mort puis sa peine a été commuée en longue détention. Son frère Fernando Cavavegas était condamné à dix ans de prison et Pedro Morales Martínez condamné à vingt ans.

P.S. :

Sources : F. Aguado Sanchez "El maquis...", op. cit. // F. Moreno Gomez "La resitencia...", op. cit. //


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2