Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
BASELGA CATALAN, Aquilino « AQUILES »
Né en 1913 à Nogueruelas (Teruel) – mort en 2004 - Instituteur - UNE – Reconquista de España – France – Aragon
Article mis en ligne le 16 septembre 2014

par R.D.
logo imprimer

Aquilino Baselga Catalan Aquiles avait fait partie le 14 octobre 1944 de la 468ème Brigade de guérilleros qui, dans le cadre de l’opération Reconquista de Espâña, avait pénétré au Val d’Aran sous le commandement de Fidel Puerto Burgos Ramon el Catalan.

Lorsque le 27 octobre, il avait été décidé de subdiviser la Brigade en plusieurs groupes, il avait fait partie avec le grade de lieutenant au 3è groupe formé de Fidel Puerto, des capitaines Ricardo Escrich Gonzalco et Manuel Beltran Salvador, de Florian Molano Mazaga Pinares, Anastasi Garcia Cornella, Josep Estartus Puertolas et Père Borell Claramunt..

Le 1er novembre, avec Père Borell, il participait à une mission de liaison avec le 1er groupe, puis le lendemain à une opération approvisionnement au village de Caserras del Castilo (Huesca) à une dizaine de kilomètres de Benavarri et à une tentative de liaison avec le 2ème groupe qui ne se présenta pas au rendez-vous. Le 9 novembre après qu’il ait été décidé de diviser le groupe de l’Etat-major en 3 groupes, il fut affecté au 2ème groupe et avec Molano partit pour Zurita et Peralta de la Salt pour tenter d’y localiser le 3ème Bataillon.

Après la capture le 12 novembre 1944 lors d’un accrochage de Fidel Puerto et de Ricardo Escrich et des cartes de l’état-major dont ils étaient porteurs, il fut nommé chef de l’Etat-major aux cotés de Sebastian Gimeno Escuder nommé commandant de la Brigade. Le 15 novembre 1944, très découragé par l’évolution de la situation, il décidait avec Sebastian Gimeno et Manuel Beltran de prendre le chemin du retour vers la France, via la Catalogne, avec un groupe de 22 survivants du groupe. Le 22 décembre, après une marche difficile de plus d’un mois et diverses pertes, Aquilino Baselga Catalan parvenait à passer d’Andorre en France et à gagner Foix avec notamment Sebastain Gimeno Escuder.

Antonio Baselga Catalan est décédé à Toulouse en 2004.

P.S. :

Sources : F. Sanchez Agusti « Maquis en el Alto Aragon…, op. cit.// F. Martinez de Baños Carrillo « Maquis y guerrilleros… », op. cit.//


Dans la même rubrique

0 | 5

BATLLORI SALLERAS, Concepcion
le 21 octobre 2018
par Webmestre
BAYON PEQUENO, Francisco
le 3 août 2016
par R.D.
BASTERRA, Juan-José
le 14 septembre 2013
par R.D.
BAYOT (ou BAYOD) RIBAS, Josefa
le 22 juillet 2013
par R.D.
BAZA, Francisco
le 2 février 2007
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2