Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
BOTICARIO SIERRA, Marcelino
mort le 20 septembre 2007 - FIJL - MLE - CNT – Montauban (Tarn et Garonne), Toulouse (haute Garonne)
Article mis en ligne le 25 février 2007
dernière modification le 4 août 2016

par R.D.
logo imprimer
JPEG - 22.2 ko
Marcelino Boticario, José Peirats & Antonio Garcia Lamolla (Toulouse, années 1950)

Dès la fin de la guerre mondiale, Marcelino Boticario Sierra avait été délégué de la Ligue des Mutilès de la guerre d’Espagne pour réorganiser cette organisation en Espagne où il allait en 1947 et contactait divers membres de la Ligue dont José Ribas, Casimiro Rojo et Claudio Pueyo. En juillet 1947 il aurait représenté la FIJL de l’exil au plenum clandestin tenu à Madrid.

Revenu en France et militant de la FIJL de Montauban (Tarn et Garonne) il était en 1948 membre du Comité de relations de cette organisation et en 1949 membre de la commission de défense de l’exil.

En 1960 il était le secrétaire de la FL CNT réunifiée de Toulouse et le secrétaire de la commission de relations de la FIJL. Il était partisan de l’action directe et soutenait le projet de Défense Intérieure (DI) participant à sa première réunion en mars 1962. En 1963 il était le secrétaire à la coordination du Secrétariat Intercontinental (SI) et avait été assigné à résidence à Toulouse par la police. Á l’été 1963 il était exclu de la FAI avec José Borrás Cascarosa et Roque Santamaria Cortiguera. En 1963-1964 il fit partie comme délégué de Bruxelles à la commission d’enquète sur les activités du Conseil Général du MLE.

Après le congrès intercontinental de Montpellier de juillet-août 1965 auquel il était délégué de Toulouse, il adhèrait à la tendance qui allait regrouper autour du journal Frente Libertario les opposants à Federica Montseny et Germinal Esgleas. En 1970 il faisait partie du groupe Pro-presos de Toulouse et en 1979 était membre du Comité national de la Ligue des mutilés et invalides de la guerre d’Espagne, organisation dont en 1986 il était le secrétaire de relations.

Marcelino Boticario est décédé à Toulouse le 20 septembre 2007.

P.S. :

Sources : O. Alberola & A. Gransac "El anarquismo español...", op. cit. // M. Iñiguez "Esbozo...", op. cit. // Marcelino Boticario

Iconogr. : A. Tellez.


Dans la même rubrique

0 | 5

BRAVO GARRIDO, Felipe « Luis LAFUENTE de la ROSA »
le 3 janvier 2017
par R.D.
BOTAYA POSA, Juan, José
le 4 décembre 2016
par R.D.
BOVEDA FORMIGO, José
le 3 août 2016
par R.D.
“BOSIN”
le 22 novembre 2014
par R.D.
BRAVO SILVARES, Manuel « MARINO »
le 22 février 2014
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2